En conscience je refuse d'obeir - resistance pedagogique pour l'avenir de l'ecole


TÉLÉCHARGER
LIRE

Aimez-vous lire?Impossible de trouver le livre En conscience je refuse d’obeir – resistance pedagogique pour l’avenir de l’ecole? Bon choix. Alain Refalo ne decoit jamais.Voulez-vous telecharger ou lire sans telecharger? Vous pouvez regarder dans notre bibliotheque. Plus de 10000 livres sont absolument gratuits. Cliquez sur le lien ci-dessus et lisez!

DETAILS:
Auteur: Alain Refalo
Langue: Francais
EAN13: 9782917088043
Date de parution: 14/01/2010
Taille: 7434,54 KB
Format: PDF.ePUB.MOBI.DJVU

Le mouvement des enseignants desobeisseurs, qui a surgi a l’automne 2008, est totalement inedit dans sa forme comme dans sa dimension. Tout est parti de la lettre d’Alain Refalo, adressee a son inspecteur et intitulee En conscience, je refuse d’obeir! Comme secoues par un electrochoc, des milliers de professeurs des ecoles ont, a leur tour, informe leur hierarchie par voie de lettres, personnelles ou collectives, qu’ils entraient en desobeissance ouverte contre des reformes nefastes et qu’ils en assumaient les consequences. En effet, cette resistance dite  » pedagogique  » s’est cristallisee sur de lourds dispositifs autoritairement imposes par le Ministre – ceux-ci ont profondement heurte la conscience de nombreux enseignants qui realisaient ne plus pouvoir participer par leur silence complice, ou leur cooperation active, a ce qu’ils estimaient etre la deconstruction de l’ecole publique. Ce mouvement se poursuit et s’enracine. Cet ouvrage se veut une contribution pour mieux comprendre le
… Lire&nbsp-la&nbsp-suitesens et la portee de ce mouvement. Il analyse les reformes qui menacent aujourd’hui l’ecole de la Republique, et y repond par des actions et des contre-propositions etayees par la pratique des enseignants. Veritable manifeste etabli par celui qui a initie cette resistance, ce texte argumente et engage s’adresse tant aux enseignants du primaire qu’aux parents d’eleves et aux citoyens soucieux de l’avenir de l’ecole publique. En conscience, je refuse d’obeir est un plaidoyer contre la fatalite et la resignation, un vibrant appel non-violent a l’insurrection des consciences – il ne s’agit ni plus ni moins que dessiner et construire un avenir pour l’ecole, non pas sous le signe de la competition et de la rentabilite, mais aux couleurs de la generosite et de l’esperance.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *